Assurance

L’IA générative sonne-t-elle le glas pour les intermédiaires ?

L’IA générative suscite de profondes interrogations dans bien des secteurs, et l’assurance ne fait évidemment pas exception.

Les acteurs du domaine se sont saisis de ces technologies, espérant donner naissance à de nouveaux types d’assistants ou de conseillers virtuels, rapides, pointus et disponibles à toute heure du jour et de la nuit, tous les jours de la semaine.

L’IA générative est-elle pour autant la meilleure réponse à toutes les problématiques de relation client rencontrées par les compagnies d’assurance ? Ce n’est pas le point de vue d’Eric Chreiki, Directeur Assurance & Protection Sociale chez Finegan, pour qui « il restera de nombreux cas où la complexité du sujet, la proximité, l’empathie et la confiance resteront de vrais atouts pour les équipes des intermédiaires, à condition que ces intervenants s’alignent sur le niveau d’exigence des clients, bientôt habitués à l’instantanéité, la pertinence et la personnalisation des réponses des IA. »

Pour en savoir +, retrouvez sa tribune, publiée dans L’Argus de l’assurance à l’occasion des Journées du Courtage à Marseille, en cliquant ici.

Les Actualités

Article

Assureurs : augmentation du coût des sinistres, avec Eric Chreiki

Article

Les assureurs passent à l’heure de l’Open Insurance