Article

Le virage du remote advice

Le conseil bancaire patrimonial pour une clientèle retail aisée est longtemps resté un irréductible du mode présentiel.

Le conseil à distance peut pourtant permettre d’intensifier la relation client et de générer un business rentable. Les banques suisses l’ont bien compris, et sont actuellement en train de prendre le virage du « remote advisor » afin d’offrir une prestation distancielle haut de gamme, adaptée à des clients actifs et pressés.

Pour que cela fonctionne, pas de recette magique à calquer d’une banque à l’autre ! L’important est de mettre en place des modèles relationnels adaptés à sa stratégie et à sa cible de clientèle.

Camille Thérond-Charles a partagé avec Revue Banque son expertise sur le sujet, retrouvez sa tribune en cliquant ici.

Les Actualités

Article

Des bonnes intentions de la directive CSDD aux réalités de la mondialisation

Article

Cartes bancaires à puce, avec Sébastien Loison

Article

Banques : quelle animation commerciale pour demain ?