Article

Le virage du remote advice

Le conseil bancaire patrimonial pour une clientèle retail aisée est longtemps resté un irréductible du mode présentiel.

Le conseil à distance peut pourtant permettre d’intensifier la relation client et de générer un business rentable. Les banques suisses l’ont bien compris, et sont actuellement en train de prendre le virage du « remote advisor » afin d’offrir une prestation distancielle haut de gamme, adaptée à des clients actifs et pressés.

Pour que cela fonctionne, pas de recette magique à calquer d’une banque à l’autre ! L’important est de mettre en place des modèles relationnels adaptés à sa stratégie et à sa cible de clientèle.

Camille Thérond-Charles a partagé avec Revue Banque son expertise sur le sujet, retrouvez sa tribune en cliquant ici.

Les Actualités

Article

Optimiser le cash, avec Alexandra Rosset et Cécile Lejas

Banques

Banque Privée : de nouveaux défis à venir

Article

Assureurs : augmentation du coût des sinistres, avec Eric Chreiki