Article

Des bonnes intentions de la directive CSDD aux réalités de la mondialisation

La directive européenne sur le devoir de vigilance des entreprises (ou Corporate Sustainability Due Diligence) vise à responsabiliser les sociétés dans la gestion de leurs chaines d’approvisionnement.

Après une longue séquence de consensus politique et la surprise d’un premier vote négatif, les vingt-sept états membres de l’UE en ont finalement validé une version moins contraignante. Prochaine étape ? Le Parlement européen, qui devra voter le texte avant les élections en juin.

Si elle représente indéniablement une avancée en matière de droits humains, la directive risque pourtant de se heurter aux réalités de la mondialisation.

Au-delà de ses bonnes intentions, aura-t-elle un impact à la hauteur de ses ambitions ? Pour en savoir plus, découvrez en cliquant ici le point de vue de Pierre THEOBALD, Senior Manager chez Finegan, dans La Tribune.

Les Actualités

Article

Cartes bancaires à puce, avec Sébastien Loison

Article

Banques : quelle animation commerciale pour demain ?

Article

Optimiser le cash, avec Alexandra Rosset et Cécile Lejas